Patricia, Bonjour Pour les lecteurs, avant que de vous poser de vilaines questions car nous sommes très méchants, nous allons aborder une petite présentation. Vous avez 38 ans, vous êtes passionnée par les textes, la poésie, vous travaillez avec force pour réaliser vos rêves... Pourtant, si l'on croit le titre de votre ouvrage, on ne découvre pas forcément une joie de vivre, ou par bouffées, mais davantage une sorte de désespoir teintée de cynisme, parfois. Non Exhaustif : Pourquoi ce titre de "Noir d'Encre" ? Il y a bien longtemps que ce titre me trotte dans la tête...Peut-être plus de dix ans... Mes premiers lecteurs parlaient sans cesse de la noirceur de mes écrits...je n'y voyais que lucidité et sincérité... Quand j'ai pu rassembler une trentaine de textes, ce titre est venu à moi comme une évidence... Je voulais quelque chose de court qui marque les esprits sans être pompeux... Que tous puissent retenir, tout en trouvant un écho à leurs propres émotions...à leurs propres interrogations... NE : Est-ce que cela ne vous a pas fait peur de publier votre ouvrage en e-book ? La France étant un pays un peu frileux dans ce domaine, pour l'instant à tout le moins ? Très sincérement non...être éditée est déjà une grande chance... La poésie ne s'adresse malheureusement pas à un large public...ce que je déplore évidemment... Je vois plus cela comme une aubaine...En effet combien de jeunes poètes ont vu leur recueil être refusé par les éditeurs de peur que celui-ci ne soit pas rentable? Prendre des risques peut coûter cher...Un livre encore plus! Voici le moyen pour toute une nouvelle génération d'auteurs d'accéder enfin à leurs rêves, l'édition. Nous sommes entrés dans une ère de consommation rapide..."du tout de suite et maintenant". Je reste persuadée même si la France est encore frileuse, que le format e-book a de beaux jours devant lui...Les multimédias envahissent nos vies, il est heureux que la littérature ait su faire sa place dans ce domaine... NE :En même temps, je crois savoir que vous faites un doublé puisque votre ouvrage va sortir dans peu de temps en format papier... Oui! Décidement cette année s'annonce sous les meilleurs auspices... Je suis tellement heureuse de garder de cette aventure une trace palpable, vivante... Une preuve matérielle si j'ose dire de reconnaissance. C'est aussi la justification de longues années d'errances, à poursuivre ce rêve un peu fou d'être enfin qualifiée de poétesse... Ce livre est un "passeport idéal", il me conduit tout droit vers ce rêve que je croyais inaccessible.
38
Interview : PATRICIA SUESCUM
NON EXHAUSTIF, Magazine culturel, de Boastwain éditions. 16 rue louis loucheur 75017 Paris. Tel : 09-77-96-65-81 boastwain éditions@orange.fr. SIRET 524 619 186 00017
PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP
NON EXHAUSTIF Magazine culturel Numéro 2 Trimestriel
PAGE 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43